Les expériences de mort imminente négatives ou inversées

Les expériences de mort imminente négatives (terrifiantes dans le pire des cas) ne concernent qu’un pourcentage réduit de cas (5%, selon Kenneth Ring). Ces expériences présentent les mêmes composantes qu’une expérience de mort imminente positive, mais sont ressenties de façon négative par l’experiencer car, alors, celui-ci perçoit tout comme étant absurde. Ces expériences négatives sont teintées de fortes connotations religieuses.
Daniel Maurer, auteur des ouvrages intitulés « La vie à corps perdu », « L’autre réalité, l’au-delà » et « Les expériences de mort imminente », a précisé les sept traits caractéristiques d’une expérience de mort imminente négative, à savoir :

- une angoisse qui va en s’intensifiant,
- des visions de personnages menaçants et de lieux effrayants (endroits laids, sales, sombres, plongés dans une chaleur insupportable, etc.)
- un sentiment d’impuissance face à ces visions,
- une impression de solitude et d’abandon pour l’éternité,
- une souffrance extrême, souvent qualifiée d’inhumaine,
- dans la plupart des cas, une intervention libératrice in extremis grâce à un événement ou à un personnage providentiel,
- une impression, a posteriori, d’avoir vécu un horrible cauchemar, parfois décrit comme étant très réaliste.

Ces expériences de mort imminentes négatives seraient dues à la peur de la mort qui étreindrait les expériencers, selon E. Elsaesser-Valarino : « Ainsi, on pourrait dire que la NDE inversée est provoquée par la peur, voire la terreur, générées par la perspective de la mort de l’ego. Les personnes qui sont incapables de lâcher prise ou qui entrent dans l’expérience de mort imminente handicapées par une violente appréhension, quelle qu’en soit la cause, peuvent vivre des NDE négatives, qui finiront cependant souvent par rejoindre un déroulement classique de NDE positive ».
Pour Kenneth Ring, elles seraient induites par le refus du sujet de reconnaître que sa personnalité, qu’il confond avec son identité, n’est ni réelle, ni durable.
Mais elles pourraient aussi s’expliquer par l’appréhension suscitée par la confrontation à l’inconnu, ou par la crainte de l’enfer à laquelle sont en proie certains sujets. Craintes à l’origine d’un surcroît d’anxiété qui marquerait négativement les experiencers, surtout si ceux-ci sont réanimés au moment où ils sont en train de vivre désagréablement l’expérience de mort imminente.



Source: http://mortimminente.site.voila.fr/page2.html

14 commentaires:

  1. Personellement je suis effrayé par la mort, j'espere que je ne vivrais pas ce genre de choses

    RépondreSupprimer
  2. Moi j'en ai ue une de nde mais j'etait pas en enfer j'etait dans le neant , et ce sentiment d'ironie qui l'imite vous dit que tout sa n'etait qu'une blague et n'avait jamais exister et que l'on va rester pour l'eternité dans le neant ..tout simplement horrible , vous bougez mais ne toucher rien ... je ne le souhaite a personne, en me reveillant j'ai cru que j'etait devenu fou ..maintenant sa fait presque un ans et sa va mieu mais de temp en temp mes visions me reviennent et c'est assez chaud pour mon pti coeur ^^'. En tout cas je n'en ai parler qu'a 2 personnes et celles si on pris sa en rigolant, je ne pense a en parler autour de moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si vous lirez mon message mais, je pense avoir eu la même chose que vous... Il n'y avait rien que l'obscurité, une toile noir dans lequel il n'y a rien, même pas mon corps. Cependant, je me souviens avoir déceler des lueurs étranges, mouvantes, sombres elles aussi mais colorés... J'avais peur et avais l'impression qu'il n'y aurait plus rien après cet épisode. Je me suis réveillée en sueur, le coeur battant...

      Supprimer
    2. j'ai vécu exactement la même chose que anonyme 29 juin 2012 (désolée pour Anonyme 9 juin 2014 mais mon expérience me semble plus proche de 20 juin 2012). En te lisant, je me dis que j'aurais écrit la même chose: le néant, angoisse terrible, tout ça n'est qu'une farce, tu voulais savoir et bien maintenant tu sais...
      30 ans avec cette angoisse en toile de fond de ma vie et puis j'ai rencontré le bouddhisme et même si je ne suis que novice, je ne sais pourquoi, une porte s'ouvre sur un certain espoir

      Supprimer
    3. Je sais qu'il y a un peu de temps que vous avez posté ce message anonyme 29 juin 2012 mais si vous revenez sur le site, j'aimerais qu'on puisse se contacter

      Supprimer
    4. Je ne sais pas si vous lirez ce message mais je voulait vous dire que le but de cette vie est de reconnaître et d attester de Dieu unique les prophètes sont venus avec la vérité .Celui qui renie dieu et l oublies dans ce monde sera oublié et renié à son tour dans l autre monde.Aujourd'hui dieu a parfait pour nous ,êtres humains,son bienfait et a agréé pour nous la religion de l islam.Suivez le droit chemin et vous retournerez à dieu agréés et satisfaits de votre vie remplie d amour et de vérité.Paix.

      Supprimer
  3. Je n'arrive pas à trouver ma place parmi tous vos témoignages, ni d'explications.J'ai vécu une EMI il y a 35 ans et plus je vieillie et plus j'en suis rongée. Ni ma mère (qui me disait de me taire) à l'époque, ni mon conjoint aujourd'hui ne veulent partager ou du moins écouter vraiment mon récit.
    Et quand j'écoute toutes ses expériences à la télé ou que je lis tous ces sites, je ne me retrouve toujours pas parmi ces témoignages et je me sent de plus en plus seule.
    Je n'ai vu ni lumière et le touti, ni l'enfer.
    Après un choc frontal avec une voiture en 1977, je me suis retrouvé dans le comas.Et dans mon souvenir, je n'ai vu ni lumière ni tunnel.
    Je me suis juste retrouvé sur une plateforme de terre sèche suspendue dans l'espace (l'univers en quelque sorte). Il ne faisait ni froid ni chaud, et je ne ressentais rien. Ni peur, ni bien être. A l'époque, j'avais tout juste 7 ans.
    J'étais juste sur cette terre suspendue parmi les étoiles, et au milieu de la plateforme il y avait un trou noir, je veux dire sans étoile, comme un puits dans le sol.
    je me suis assis au bord du trou et avec mes mains je grattais le sol pour jeter de la terre dans trou et écouter un bruit, car tout autour n'était que silence. Mais y n'y avait pas de fond dans ce puits noir et j'ai ressentis comme une sorte de danger.Et puis yil y eu cette voix masculine et rassurante qui me disait de ne pas me rapprocher du trou. La voix m'a parlé un moment et puis plus rien.Je me suis réveillée soudainement (presqu'en sursaut) dans la chambre d’hôpital en ayant aucun souvenir de ce qu'avait dit la voix.
    Je suis bien revenue à la vie mais je me demande bien pourquoi. Je n'ai rien fais ni vécu de choses extraordinaires.Peut-être cela me deçoit-il...
    Même si je ne peux pas oublier, je tente toujours de me persuader que ce n'était qu'un rêve.et quand j’entends toutes les autres expériences de joie et de bien bien être, je me sent toujours aussi seule et sans explications comme sur ma plateforme dans l'espace...
    Quand la réalité rejoint l'EMI...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cela ressemble plutôt à un cauchemar, pour quoi pensez vous avoir vécu une EMI? j'ai été également dans le coma il y a 15 ans et j'ai fait des rêves de solitude en plein désert donc lumière chaleur, enfermé dans un sous sol sous le sable avec des grilles ou il fallait trouver un mot de passe avant que le sous sol ne s'éfondre et m'étouffe... mais je l'ai toujours vu comme un rêve et non comme une EMI

      Supprimer
    2. C'est peut-être un peu tard pour vous répondre mais ce à quoi je m'attacherai dans votre récit est la voix rassurante, au milieu du Néant arrive une voix rassurante, peut-être étiez vous juste entre deux passages, la voix était là et plutôt sympathique comme pour vous protéger.

      Supprimer
  4. toutes vos experiences sont différentes donc ce n'est pas vraiment la mort mais plutot ds images crées par l'esprit au début de la mort crées par le stress de celles ci, quand on est mort il n'y a rien

    RépondreSupprimer
  5. Tu réagis sur les EMI négatives, mais tu oublies les EMI positives, qui se ressemblent pratiquement toutes. Je pense que, pour ces EMI négatives, c'est une sorte de mise en garde, peut-être que la vie sur Terre n'a pas été bonne mais corrompue, et qu'il faut se reprendre au plus vite, avant de "tomber dans le puits" (dixit Anonyme :) ). Ou, si on met la religion dans tout ça, une sorte de purgatoire... Dans l'antiquité, chez les grecs, les "mauvais" étaient condamnés à endurer une punition, tandis que les "bons" se retrouvaient aux Champs Élysées. Chez les chrétiens ou autre, ça peut être une sorte "d'enfer". Je n'écarte pas le fait que c'est peut-être seulement le cerveau qui créé ça, lorsqu'on a peur de la mort. Mais, je penche plutôt pour le côté "Y a une vie après la vie" qu'un autre... Après tout, y a pas que moi qui le pense, y a aussi des types comme, par exemple, un certain neurochirurgien, plus qualifié Dans les réactions cérébrales que nous autre... :)

    RépondreSupprimer
  6. En complément sur le sujet des expériences de mort imminente voir cette analyse critique d'un point de vue chrétien :

    http://reflexionsjesus.wordpress.com/2013/01/02/les-experiences-de-mort-imminente-emi/

    RépondreSupprimer
  7. En complément d'information sur ce sujet, voici une analyse critique des EMI, d'un point de vue chrétien :

    http://reflexionsjesus.wordpress.com/2013/01/02/les-experiences-de-mort-imminente-emi/


    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,
    c'est,dingue,je viens de vivre quelque chose de fou et je cherche sur internet quelques explications!
    Et la,tout correspond,ou presque "on bouge mais on ne touche rien",comme si nos membres passaient a travers murs,lavabos,plancher etc....Les personnages et surtout!! "LE PERSONNAGE PROVIDENTIEL",l'impression de solitude et d'abandon (tu m'etones,je n'arretais pas de gueuler et personne n'entendait"...Mais par contre,pas de sentiment d'horreur bien que tres désagréable,je me disais "bon ben je suis mort" ok!! Mais je vais quand meme pas rester la tout le temps!!
    C'est plus cela qui me faisait peur....Et a force d'une sorte de "concentration poussée" d'insitance a essayer et essayer encore de toucher les murs sans que mes bras passent a travers,j'ai reussi a regagner la chambre...Quand au personnage providentiel,je garde ca pour moi,je n'en reviens toujours pas.Par contre je n'y repense pas de manière désagréable meme si ca l'a beaucoup été...peut etre la joie de m'en etre sortis.

    RépondreSupprimer

Votre commentaire:

Les plus consultés