Dernier souffle - La médecine aux frontières de la vie

Il y a un siècle, les maladies importantes étaient presque toutes mortelles et la conscience de la fin se faisait jour au fil de l'évolution.
Les médecins ne guérissaient pas, ils se contentaient d'imposer une hygiène et d'apaiser les souffrances autant que possible. Ils avaient ainsi une fonction morale qu'ils partageaient avec le prêtre le médecin de famille, comme le curé, était l'assistant du mourant.

La médecine moderne contribue largement à escamoter la mort. Les ressources thérapeutiques actuelles sont telles qu'elles nous permettent de faire comme si la médecine allait avoir réponse à tout ; la mort s'efface de notre conscience, remplacée par la maladie. Et les règles du jeu se trouvent bouleversées : des survies incroyables sont obtenues, la durée du processus de mort devient très variable, en partie en fonction des techniques. Celles-ci sont exercées dans les hôpitaux et le mourant est ainsi aliéné, abandonné au pouvoir médical.

Cette évolution est si nette que de nos jours sept français sur dix terminent leur existence à l'hôpital.

Première partie:


Dernier souffle - La médecine aux frontières de la vie (1)
envoyé par LPDE. - L'info internationale vidéo.


Deuxième partie:


Dernier souffle - La médecine aux frontières de la vie (2)
envoyé par LPDE. - L'info video en direct.


Troisième partie:


Dernier souffle - La médecine aux frontières de la vie (3)
envoyé par LPDE. - Regardez les dernières vidéos d'actu.


Quatrième partie:


Expérience de mort imminente (EMI)
envoyé par LPDE. - Regardez plus de vidéos de science.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre commentaire:

Les plus consultés